Une piscine chauffée toute l'année

Comment profiter de votre piscine plus longtemps ?

Plonger dans une eau à 28°C  en toute saison ?  C’est possible et très agréable !

Vous souhaitez vous baigner dès le retour des beaux jours ou prolonger le plaisir de la baignade jusque tard dans la saison : nous avons plusieurs solutions à vous proposer.

Comme pour tout équipement, l’installation d’un chauffage mérite réflexion.
Pour choisir la solution la mieux adaptée à votre style de vie tout en étant la plus économique, il faut tenir compte d’un certain nombre de critères et évaluer non seulement le prix du système de chauffage, mais également le coût annuel des consommations d’énergie. Tout dépend du climat de votre région, de la température que vous souhaitez, mais aussi de la fréquence et la durée d’utilisation de votre piscine.

Les solutions pour chauffer votre piscine : 

La couverture solaire Solae Waterair®

solae.jpg
Couverture Solae Waterair

Solae Waterair® est une nouvelle génération de couverture de piscine. 
Au-delà des fonctions classiques (sécurisation de la piscine, protection des pollutions extérieures, hivernage…), sa particularité réside dans ses panneaux transparents, qui chauffent gratuitement l’eau de la piscine grâce à l’énergie solaire récupérée par effet de serre. 

Selon l’exposition de votre piscine, Solae Waterair® augmente la température de l’eau de 6°C en moyenne, avec des pointes pouvant aller jusqu’à 9°C.


Une innovation majeure, particulièrement économique et écologique, permettant de
prolonger la période des baignades de manière significative.

Découvrez Solae Waterair®

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur représente une bonne alternative pour prolonger la saison de baignade tout en respectant l’environnement.

En effet, elle capte la chaleur présente naturellement dans l’air, la convertit puis la restitue à une température supérieure qu’elle transmet ensuite à l’eau de la piscine.
Ce transfert d’énergie est assuré par la pompe à chaleur qui restitue 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Autrement dit, chaque fois que le système électrique consomme 1 kW pour en capter 4, il en restitue 5 (4 + 1) pour chauffer l’eau de la piscine. 

1 = 5, c’est le miracle de la pompe à chaleur, appelé COP, Coefficient de Performance.

Toutes les pompes à chaleur n’ont pas le même COP. Pour évaluer l’efficacité d’une pompe à chaleur, il faut donc y être attentif et vérifier dans quelles conditions il a été mesuré. Selon la norme NF 414, la température de l’air doit être de 15°C et celle de l’eau comprise entre 26°C et 28°C. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante et votre facture d’électricité allégée !

Il faut installer une pompe adaptée à votre volume de piscine :

pour un modèle connecté et un pilotage à distance, choisissez les pompes à chaleur wifi:

  • PAC 6 WATERAIR Wi-Fi : jusqu’à 30 m3
  • PAC 8 WATERAIR Wi-Fi : jusqu’à 50 m3
  • PAC 10 WATERAIR Wi-Fi : jusqu’à 70 m3
  • PAC 12 WATERAIR Wi-Fi : jusqu’à 85 m3

pour un modèle simple et performant, choisissez les Pompes à chaleur Access :

  • PAC 6 Access : jusqu’à 30 m3
  • PAC 8 Access : jusqu’à 50 m3
  • PAC 10 Access : jusqu’à 70 m3
  • PAC 12 Access : jusqu’à 85 m3

Découvrez les pompes à chaleur

L'abri pour piscine 

L’abri n’est pas un système de chauffage en soi mais aux premiers rayons de soleil, il vous permet de gagner jusqu’à 8°C. En plus, par temps couvert, il permet de conserver la température de l’eau en l’isolant du froid et du vent.

Découvrez nos 3 modèles d'abris : 


Le chauffage solaire 

Le chauffage solaire implique de faire un investissement au départ dans des panneaux capteurs solaires, mais après vous n’aurez plus aucune dépense. Dès la troisième année, le chauffage de votre piscine est rentabilisé par rapport à un échangeur fioul ou gaz propane.

Pour mieux comprendre ce système, nous vous invitons à consulter la fiche produit Sunny Flex

Le réchauffeur électrique

Source d’énergie reine dans toutes les habitations, l’électricité est bien entendu utilisable pour chauffer l’eau d’une piscine. Mais attention, c’est l’une des plus coûteuses.

Le réchauffeur électrique fonctionne de la même façon qu’un échangeur de chaleur, à ceci prêt que le serpentin de l’échangeur est remplacé par des résistances électriques qui réchauffent directement l’eau de la piscine. C’est de loin l’appareil le plus simple à installer car il suffit de le raccorder à la tuyauterie de refoulement de la filtration et de le brancher électriquement à un circuit indépendant (toujours commandé par le coffret électrique de la filtration). Ce mode de chauffage doit être utilisé avec parcimonie et ponctuellement pour donner le « coup de pouce » qui peut s’avérer nécessaire en belle saison.

Avant d’opter pour ce mode de chauffage, il est prudent de s’assurer que votre installation est capable de supporter sa puissance.

Pour conclure ce dossier, n’oubliez pas, et quel que soit le mode de chauffage piscine retenu et l’énergie mise en œuvre, qu’il est indispensable de prévoir une régulation adaptée, qui se chargera automatiquement de mettre en service l’installation dès que nécessaire et de l’arrêter dès que la température souhaitée sera atteinte.

Cela impose, dans certains cas, de faire fonctionner la filtration en continu (pour la première mise en température) ou d’allonger les cycles de filtration afin de permettre au chauffage d’avoir le temps nécessaire pour compenser les pertes de calories qui se sont produites depuis la précédente période de chauffe.